•  

    COUCOU BONJOUR TOUT LE MONDE .

    AMIS , AMIES ET TOUS LES VISITEURS .

     

    MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

    (Vieux Port , photo perso de 2017)

     

    Je vous ai promis une surprise pour voir si vous aviez bien suivi ha ha ha , bien sûr je n'ai pas pu vous apprendre tout le langage fleuri de Marseille , mais il me semble quand même que vous devriez pouvoir vous débrouiller un peu ...

     

    Alors voici une "PETITE HISTOIRE" uniquement en langue locale ha ha ha , pour moi aussi croyez le bien c'est une découverte et je peine même à l'écrire , pfuiiiiit , allons courage ne fuyons pas surtout ... ci-dessous le livre que je possède et d’où j'ai tiré mon texte ...

     MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

     

    Parce qu'il restait au Racati, un quartier populaire de la Marsiale, Mèu se croyait obligé de se donner des airs de càcou. Mais dans le fond, c'était un brave petit. Le pauvre minot s'escagassait aux dattes pour gagner quelques sous. Sa vie n'était pas facile ! Le matin, avec tant d'autres, il était esquiché dans le tram, un vieux véhicule qui datait de l'an pèbre. Le soir quand il rentrait, c'était déjà l'heure des brousses.

    MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

    (photo sur Skyrock , image de Mounir)

     

    Mais il avait du bonheur grâce à Zize, une brave minotte qui faisait des ménages chez des fiòlis plutôt rascous. Son salaire lui permettait tout juste de se payer des regardelles. Elle savait bien qu'elle se faisait escaner ; alors elle s'était trouvé une gâche chez l'épicière de son quartier, près de la Canem. Cette grosse daubasse lui demandait seulement de passer la pièce sur les mallons une fois ou deux par semaine. C'était guère fatigant, sauf qu'il y avait pas l'eau à la pile ni de pigeonne pour nettoyer.

    MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

     

     

    Sa plus grande joie, c'était de retrouver son Mèu, quand celui-ci avait fini le travail: "Où il est mon grand couillon qui me fait virer la tête ?" disait-elle en le badant. Lui, il faisait bien un peu la bèbe, mais très vite il se reprenait : "Tu es ma chichourlette" lui murmurait-il à l'oreille et Zize elle en était tout estransinée.

     

    Parce que pour lui non plus c'était guère gai. Son père était un vieux fadòli, un pistachier pas possible qui passait son temps à chimer des pastagas et avec ça feignant comme c'est pas permis. La seule joie de Mèu c'était de fréquenter et de retrouver sa nine. Dès qu'ils pouvaient, les calignaïres s'esbignaient derrière une bastide en ruines, au sommet d'un rompe-cul en plein cagnard. Et là, ils se faisaient des bonnes manières. Vivement qu'on soit maridas soupirait Mèu quand ils revenaient du balletti, le samedi soir. Et la petite elle répondait "Vouais, je me languis!" .

    MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

    (photo gratuite internet)

     

    Les futurs novis, ils s'aimaient beaucoup. Mais des fois, Mèu il était gongle. Par exemple, il aimait pas quand Zize l’appelait "mon gàrri" il trouvait que ça faisait minot. Surtout qu'il se prenait pour un balès. Il aurait voulu qu'elle le trouve chanu. En vrai, c'est ce qu'elle ressentait, mais elle avait honte de le lui dire. Et quand elle voyait qu'il était un peu glandé, elle, elle était gonfle.

     

    Mais c'était pas grave. Finalement, Mèu il a marié Zize et depuis ils ont trois caganis que c'est des drôles de trons de l'air ! .

    MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

     

    Et voilà la fin de notre belle histoire marseillaise , j'espère que vous avez compris ? mais surtout que vous avez aimé ha ha ha , le bonheur n'a pas de langage , il est pour tout le monde . Même en tchatche marseillaise ha ha ha .

     


     

    Maintenant voici le résultat du jeu du dernier numéro , le n° 6 ... Beaucoup d'entre vous n'étaient pas loin du résultat mais il y avait quand même quelques lacunes ha ha ha .

    Merci d'avoir pris la peine de jouer avec moi .

     

    Dédou : André

    Doumé : Dominique (forme corse)

    Féli : Félix

    Loule : Louis

    Mémé : Barthélemy

    Méu (ou Mius) : Marius

    Nono : Jean, Jeannot

    Sissou : Francis

    Titin : Baptistin , Augustin

    Toinou : Antoine

    : Joseph

    Zézette : Josette

    Zize :  Louise .

     

    MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

    (barre animée de mon amie Sonnette)

     

    Maintenant il est l'heure de se quitter , en espérant vous retrouver bientôt pour de nouvelles aventures .

     

    Gros bisous marseillais

    sous le soleil et le ciel bleu .

     

    Votre : Renée (mamiekéké) et son Christian (cricri d'amour)

    qui vous aiment toujours autant .

     

    BONNE FÊTE AUX "ALIDA"

     

    MARSEILLE-mamiekéké dit ... Et si on tchatchait un peu marseillais ? 7 et fin.

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires